Journal des développeurs : matchmaking symétrique

Actualités générales
35 466

Comment ça marche ?

Salutations, capitaine !

Alors que la mise à jour 0.7.4 se rapproche, regardons de plus près ce qu’elle vous réserve une fois lancée. Le nouvel épisode du Journal des développeurs vous révélera comment nous avons travaillé sur la 9e saison des batailles classées et ce qu'il a fallu faire pour recréer le port de Kronstadt. Nous aborderons aussi les changements apportés au système de prévention et de sanction des conduites antisportives/antijeu, ainsi que la façon dont nous avons ajusté le matchmaker.

Profitez bien de la vidéo, et retrouvez de plus amples informations sur les changements apportés au matchmaker ci-dessous. Ce problème est d'une importance capitale à nos yeux, c'est pourquoi nous allons nous concentrer davantage dessus.


La vidéo est en anglais. Cliquez sur l'icône dans la barre sous la vidéo pour activer les sous-titres.


Modifications du système de matchmaking dans la mise à jour 0.7.4

Le système de matchmaking est un algorithme qui choisit des joueurs de la file d’attente et les répartit dans des équipes. La tâche principale du système de matchmaking est de s’assurer de la meilleure qualité possible de l’assortiment des équipes pour une bataille, en un laps de temps le plus court possible. Dans la majorité des cas, le système de matchmaking remplit bien sa fonction. Cependant, il existe des situations dans lesquelles les équipes ont effectivement des chances égales de gagner, mais ont des compositions qui diffèrent légèrement en matière de navires et de rangs, ce qui peut parfois provoquer une gêne parmi les joueurs.

La modification principale au système de matchmaking, à être introduite lorsque la mise à jour 0.7.4 sortira sur les serveurs principaux, affectera la manière dont le système fonctionne pendant les trois premières minutes passées dans la file pour une bataille. Désormais, lorsque le premier joueur est en file d’attente pour combattre, pendant trois minutes, le système de matchmaking essaiera de refléter exactement les compositions des équipes en matière de types et de rangs de navires. De cette façon, le système opérera le plus efficacement lorsqu’un nombre suffisant de joueurs sera présent dans la file d’attente pour combattre.

Si le système de matchmaking ne parvient pas à créer une bataille dans les trois minutes pendant lesquelles le premier joueur dans la file a attendu pour entrer en bataille, le système retournera à son mode de fonctionnement antérieur (avant la mise à jour 0.7.4), car il sera alors plus important d’envoyer les joueurs de la file en bataille le plus rapidement possible, plutôt que d’essayer d’atteindre des compositions d’équipes miroirs. Un tel cas de figure a davantage de chances de se présenter en fin de soirée, ou tôt le matin, quand la population du serveur est plus faible.

Veuillez garder à l’esprit les principes « standards » du matchmaking qui sont utilisés maintenant, et qui continueront à être utilisés après la sortie de la mise à jour 0.7.4 au cas où le temps d’attente dans la file dépasserait la période des trois minutes mentionnée ci-dessus :


Comparer les images

Ancien matchmaker
Nouveau matchmaker

  • Premièrement, le matchmaking dépend du nombre de joueurs disponibles. Même les équipes « en sous-effectif » (11 contre 11, 10 contre 10, etc.) peuvent parfois partir en bataille.

 

  • Le nombre de navires du rang maximal dans les équipes est toujours strictement identique. Si, dans une bataille de rang X, l’une des équipes possède deux cuirassés, trois croiseurs et un destroyer de rang X, cette composition sera strictement reflétée dans l’équipe adverse. La même règle s’applique pour les cuirassés qui sont un rang en dessous du rang de la bataille. Si l’une des équipes possède un cuirassé de rang IX dans une bataille de rang X, l’autre équipe n’aura également qu’un seul cuirassé de ce rang. Les porte-avions sont répartis entre les équipes de façon strictement symétrique.

 

  • Le système de matchmaking essaye d’assurer une répartition égale des navires par types dans les deux équipes, mais une divergence mineure à cette règle est possible en fonction du type de navires. Par exemple, une équipe peut avoir un destroyer ou un cuirassé, ou jusqu’à deux croiseurs de plus que l’autre.

 

  • De plus, le système de matchmaking prend en compte la nation de chaque navire, mais la répartition par nation des navires entre les équipes est faite indépendamment de leurs rangs. Le système de matchmaking essaye de rendre la représentation nationale des équipes adverses aussi identiques que possible. De cette façon, il essaye de placer dans les équipes des navires en fonction de leurs rang, type et nation uniformément, mais non strictement symétriquement. Si le système adhérait toujours à une stricte symétrie des compositions, le temps que les joueurs passeraient dans la file pour combattre pourrait dépasser les cinq minutes, et les équipes partiraient en batailles en sous-effectif.

 

Par exemple :
l’une des équipes peut avoir deux cuirassés Here is the ship : japan : Yamato, un Here is the ship : usa : Iowa et un Here is the ship : germany : Bismarck. L’équipe adverse aura exactement deux cuirassés de rang X et un de rang IX— (par exemple, deux cuirassés, Here is the ship : usa : Montana et Here is the ship : japan : Izumo) mais n’aura pas nécessairement un cuirassé de rang VIII. Cet exemple démontre que les deux équipes ont des navires japonais et américains. La place du quatrième cuirassé peut être remplie, par exemple, par un croiseur allemand Here is the ship : germany : Admiral Hipper ou un destroyer Here is the ship : germany : Z-23.


Nous aimerions, une fois de plus, attirer votre attention sur le fait que, avec la sortie de la mise à jour 0.7.4, les principes de base mentionnés ci-dessus ne fonctionneront que si le temps que le premier joueur a passé dans la file d’attente pour combattre dépasse les trois minutes.

Le système de matchmaking rendra les batailles navales plus confortables pour la plupart des joueurs avec moins de distractions pour vérifier et jauger les compositions des équipes.

Rejoignez le périple dans les eaux dangereuses de World of Warships !


À vos postes !